Aissa Deebi

Aissa Deebi est un artiste et chercheur palestinien vivant entre Genève et New York. Ses premiers travaux Days like this (1997), Makkan (1998), My Dream House (1999) et Nothing is New Only Forgotten (2000) explorent la complexité des pratiques quotidiennes dans la Palestine d’après 1948.

Ses recherches plus récentes Naked Heroes (2003), Killing Time (2004), Dead Sweet (2004), Tal El Samak (2011) questionnent les rapports entre migration et aliénation, en particulier dans le contexte complexe de l’après 11  septembre aux États-Unis. En 2012, il soutient à l’Université de Southampton sa thèse consacrée à une analyse critique de la diaspora comme espace de création.

En 2013, Deebi représente la Palestine à la 55e Biennale de Venise. Deebi a de plus enseigné à la Winchester School of Art, à l’Université de Southampton, au Centro de Estudios Superiores de Monterrey, à la Chulalongkorn University, Bangkok Thailand et à l’American University in Cairo.

Actuellement, il est professeur associé d’Art à la Montclair State University.

Source: ICAM

Evénement(s) en relation