Alaa Al Ali

Alaa Al Ali a grandi dans le camp de réfugiés de Burj el Barajneh à Beyrouth. Depuis 2012, il vit en Suède. Écrivain, cinéaste, artiste multimédias palestinien, il travaille avec des artistes locaux et internationaux, surtout dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban et en Syrie.

Avec Letter to Ahmad (2011), il participe à un projet de créations audio-visuelles inspirées par des lettres de Palestiniens exilés. En 2014, il réalise Journey of a Sofa, l’un des 9 courts-métrages de Suspended Time, qui veut être un reflet de l’impact des Accords d’Oslo – 20 ans plus tard – sur tous les Palestiniens.

En 2015, il signe l’appel palestinien et international au Festival de Locarno, qui déplore la carte blanche donnée cette année-là au cinéma israélien et demande au Festival d’annuler sa coopération avec le Israel Film Fund lié au ministère israélien des Affaires étrangères.

Alaa Al Ali travaille au sein du Studio al-Mukhayamat (studio des camps), collectif indépendant d’artistes palestiniens et libanais.

Evénement(s) en relation