Kamal Aljafari

Kamal Aljafari est un artiste palestinien, connu partout dans le monde, non seulement pour ses films mais aussi pour ses expositions. Il est né en 1972 et a grandi à Ramle et Jaffa (en Israël depuis 1948). Diplômé de l’Académie des Arts multimédias de Cologne, il est aussi passé par Harvard en tant que membre du Film Study Center-Radcliffe Fellow. De 2011 à 2013, il est conférencier et directeur de programme à l’Académie allemande du film et de la télévision à Berlin, où il vit encore aujourd’hui.

Il est lauréat de plusieurs bourses en art et ses films ont reçu de nombreux prix.

Face à la volonté israélienne d’effacement des Palestinien.ne.s, il explore les manières de reconstruire la mémoire. Sa démarche cinématographique, inspirée de la Nouvelle Vague, déroute : ses images ne sont pas vraiment les siennes, il les dérobe à d’autres films – israéliens le plus souvent – pour mieux les détourner, les re-signifier.

«C’est pour moi un acte politique, je n’ai pas à demander si j’ai le droit ou non de m’en servir. Eux n’ont jamais demandé. Je ne le leur dois rien du tout. D’ailleurs, on devrait pouvoir tout utiliser et réutiliser pour s’exprimer comme on le souhaite. Ce qu’on veut montrer avec les images, ne dépend que de nous».

The Roof (2006), Port of Memory (2010) et Recollection (2015) ont été pensés par le réalisateur comme «des actes de justice cinématographique… contre l’occupation cinématographique israélienne». An Unusual Summer (2020) poursuit son travail de mémoire, d’exploration artistique et fondamentalement politique.