Tawfik Saleh

Né à Alexandrie en 1926, Tawfik Saleh séjourne plusieurs années en Angleterre où il obtient une licence de littérature. Il entreprend à la suite sa formation cinématographique à Paris. En 1951, il rentre dans son pays et signe de longs-métrages, La Ruelle des fous (1955) co-écrit avec le romancier Nahjib Mahfouz et La Lutte héroïque (1962), critique acerbe des traditions arriérées et des illusions des déshérités. Confronté aux crises et à l’arbitraire que traverse son pays, Tawfik Saleh livre ensuite trois œuvres magistrales, Les révoltés (1967), Le Journal d’un procureur de campagne (1968) et Monsieur El (1969).

Les Dupes (1972), tiré de la nouvelle de l’écrivain palestinien Ghassan Kanafani, traduit d’une façon admirable le drame palestinien, qui touche l’ensemble des peuples arabes après la défaite de 1967. Refusant les interdits que la censure égyptienne lui a imposé jusque là, Tafik Saleh s’installe en Irak et tourne ce film en Syrie.

Passeur de talent, enseignant la réalisation aux jeunes cinéastes, Tawfik Saleh a porté à un niveau jamais égalé, l’adaptation cinématographique des plus grands romans de la littérature arabe.