• dim. 06 Déc. à 17h00
    Grütli – salle Langlois

This is My Land Hebron

2010 — 72 min

Production: Blink Blink Prod, Italie

Meilleur documentaire, Il Globo D’Oro (Italie), 2011
Meilleur film, Festival des Droits humains, Naples, 2011
Meilleur documentaire italien, Festival dei Popoli, Florence, 2011

A Hébron – Al-Khalil – à 30 km au sud de Jérusalem, vivent 160’000 Palestinien.ne.s. Sur une colline, Kiryat Arba, une des premières colonies israéliennes en Cisjordanie, où 600 colons ont aussi occupé le centre historique de la ville, protégés par 2’000 soldats. Ville sainte pour les 3 monothéismes, marché renommé où les caravanes s’arrêtaient sous l’Antiquité, le centre d’Hébron est désormais une ville-fantôme, où la vie est étouffée par les incessantes agressions des colons.

Giulia Amati a commencé par filmer les tours guidés de l’association israélienne Breaking the Silence et par interviewer des familles palestiniennes. Mais pour comprendre la situation, il fallait aussi entendre la voix des colons. Stephen Natanson la rejoint pour effectuer ces interviews. Et avec des archives de B’Tselem, des témoignages de militants des droits humains, d’élus et de journalistes, israéliens et palestiniens, ils ont réalisé This is my Land… Hebron.

«Avec ma section à Hébron, on a été très choqués par les graffiti en ville qui nous replaçaient dans l’Allemagne nazie… — LES ARABES DANS LES CHAMBRES À GAZ — avec l’étoile de David au milieu. On ne pouvait pas croire à ce qui se passait ici… certains ont pensé à refuser de servir à Hébron.»
Ancien soldat israélien, guide des tours de ville pour l’association «Breaking the silence».

«Les colons à Hébron ont une solution claire pour le conflit: le nettoyage ethnique. Purement et simplement. Dans n’importe quel pays au monde, ils seraient traités de fascistes, si ce n’est pire. Ces quelques 500 colons arrivés d’Europe il y a 30 ou 40 ans considèrent les habi- tants d’Hébron, vivant là depuis 5’000 ans, comme des étrangers. »
Uri Avnery, ex-membre du parlement israélien.

REGARDS D’AILLEURS

Projection suivie d’une visioconférence avec la réalisatrice Giulia Amati (à confirmer).